jeudi 5 juin 2014

Atos et Bull prêts à ne plus faire qu'un dans le Cloud et le Big Data

A lire sur: http://www.zdnet.fr/actualites/atos-et-bull-prets-a-ne-plus-faire-qu-un-dans-le-cloud-et-le-big-data-39801579.htm

Business : Cloud, cybersécurité, Big Data et supercalculateurs, autant de raisons selon Atos de racheter l’acteur historique Bull pour un montant total de 620 millions d’euros.

Mise à jour : en intégrant les revenus tirés de Canopy, co-entreprise fondée avec EMC et VMware, Atos estime d’ores et déjà dégager près de 400 millions d’euros de chiffre d’affaires dans les services de Cloud computing. Avec Bull, la SSII estime notamment pouvoir améliorer « sensiblement les opérations du Groupe dans les solutions d’infrastructure de Cloud déjà présentes dans le plan R&D de Canopy ».

Dans le Big Data et la cybersécurité, un marché estimé à 12 milliards d’euros en 2015 (IDC), Atos prévoit de créer une entité dédiée, sous la marque Bull, pour un chiffre d’affaires évalué à environ 500 millions d’euros.

En France, le groupe Atos-Bull vise un chiffre d’affaires supérieur à deux milliards d’euros et « un positionnement fort dans le Secteur Public et la banque. » 
Atos tentait de s’immiscer dans le mariage arrangé entre Steria et Sopra. Une offre toutefois rejetée. Mais la société de services informatiques avait manifestement d’autres projets, qui eux avaient bien plus de chances d’aboutir.
Atos a en effet annoncé sa volonté d’acquérir un acteur emblématique du marché français : Bull (1,26 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2013, mais 10,9 millions de bénéfice net). Grâce à cette acquisition, l’entreprise estime ainsi pouvoir « créer en Europe un leader mondial du Cloud, de la Cyber sécurité et du Big Data. »
500 millions d'euros dans le Cloud et la cybersécurité 
L’ESN précise les modalités financières de son OPA : 4,90 € par action en numéraire pour une offre totale valorisant Bull 620 millions d’euros. Les conseils d’administrations de Bull et d’Atos ont d’ores et déjà approuvé la transaction.
Dans un communiqué, les entreprises estiment que l’opération devrait « générer en 24 mois 80 millions d’euros de synergies de coûts résultant d’une part de l’accélération de la mise en œuvre du plan « One Bull » pour 30 millions d’euros, et de l’intégration des opérations internationales des deux sociétés conjuguées à des réductions sur les achats et l’immobilier pour 50 millions d’euros d’autre part. »
Si la fusion se réalise, Atos prendra alors également une participation dans le Cloud souverain Numergy, fondé en partenariat par Bull, SFR et la Caisse des Dépôts. La SSII de Thierry Breton était d’ailleurs pressentie pour compenser alors le retrait de Dassault Systèmes qui avait jeté l’éponge. C’était finalement Bull qui avait endossé le rôle de doublure.

1 commentaire:

  1. BlueHost is ultimately the best hosting company for any hosting plans you might need.

    RépondreSupprimer